Les parcours pour devenir entraineur sportif

L’entraineur sportif est l’artisan de la victoire d’une équipe ou d’un athlète. Sa mission consiste à faire de son possible pour que son protégé puisse remporter des médailles et des titres. Cette profession est ouverte à tous, à condition d’avoir les qualités requises.

Les voies pour devenir entraineur sportif

En gros, vous aurez deux options pour devenir entraineur sportif. Ce métier est accessible aux anciens athlètes. Ces derniers sont généralement de sportifs de haut niveau qui ont eu une carrière bien remplie. Ils transmettront à la jeune génération leurs expériences. Il est également possible de devenir coach sportif en suivant des études universitaires. Parfois, l’apprentissage sur le tas peut également servir. Le personnel d’appui dans les clubs peut devenir assistant du coach. L’essentiel sera d’avoir les compétences pour mener l’équipe jusqu’à la victoire.

Des formations pour maîtriser le coaching

Le DEJEPS constitue la qualification la plus courante pour accéder à la profession d’entraineur sportif. Le diplôme du professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport est reconnu par les clubs, les collectivités ainsi que l’univers sportif en générale. Il s’agit d’un diplôme d’État. Les fédérations sportives peuvent aussi délivrer des brevets qui permettent de devenir entraineur dans des disciplines données. Pour espérer une évolution de carrière, il faudra régulièrement s’inscrire sur les ateliers et les formations proposées par les experts en sport.

L’évolution de carrière du professionnel du sport

Le coach sportif exerce un métier évolutif. Avant de pouvoir entrainer l’équipe nationale, il faudra commencer par mener les clubs de quartiers ou de la commune à la victoire. Pour entrer au sein de la fonction publique, il faut se tenir prêt à participer aux différents concours. Ils sont organisés au niveau des collectivités ou à l’échelle nationale. Le métier d’entraineur n’est pas une finalité, il faudra gravir les échelons, en tant que conseiller au sein de la fédération ou Directeur technique national d’une discipline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *